Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le but de soutirer une importante somme d’argent, cinq millions (5.000.000) de francs CFA, à ses propres parents. Pour parvenir à ses fins, il s’attache les services de quelques acolytes à qui il promet un montant de 500.000 FCFA chacun avec un rôle bien précis à jouer.

S’appuyant sur le statut social de ses parents et ne se doutant point de l’attachement que ceux-ci ont pour sa propre personne, la scène de l’enlèvement est montée avec le concours de ses complices qui, ont fourni, entre autres le local, les armes à feu dont un pistolet automatique et un fusil de chasse, les cartes SIM sur lesquelles l’argent devrait être déposé, et le tout est filmé à l’aide de son propre téléphone portable.

La vidéo réalisée est envoyée à son frère aîné qui, dès réception, a déposé plainte auprès de la Brigade de Recherches du Commissariat de Police de Ouaga 2000. 

Pour inquiéter davantage les siens, il se déporte à Kaya puis à Dori, tout en envoyant régulièrement des messages à son frère, l’informant qu’il est entre les mains de ses ravisseurs qui ont même placé une bombe sur lui.

En collaboration avec la Brigade Spéciale d’Investigation et de lutte Anti-Terroriste (BSIAT), la Gendarmerie Nationale et le Procureur du Faso près le Tribunal de Grand Instance Ouaga II, il a été interpellé avec trois (03) de ses acolytes. Plusieurs objets ont également été saisis notamment un pistolet automatique, un fusil de chasse, des téléphones portables, du cannabis et des blousons. 

La Police Nationale traduit ses remerciements à tous ceux qui ont œuvré à l’atteinte de ce résultat. Elle invite par ailleurs les parents à plus de vigilance, d’attention et à être regardants sur les attitudes de leurs enfants. 

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !