Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA a présidé ce matin, la cérémonie d’ouverture du 2e congrès des Avocats de l’organisation sous régionale.

Cette rencontre, qui réunit les avocats des barreaux des huit pays membres de l’UEMOA est placé sous le thème : « Justice et corruption ».

«C’est un thème qui est non seulement d’actualité mais c’est un thème qui est transversal », a déclaré le chef de l’Etat à la presse, à l’issue de la cérémonie d’ouverture. 

« J’espère qu’au sortir de cette rencontre, les différentes orientations qui vont être faites vont permettre de prendre des dispositions qui nous permettent toujours de mener cette lutte contre la corruption qui gangrène le développement de nos différents pays », a souligné le président du Faso.

Pour Roch Marc Christian Kaboré, dans la lutte contre la corruption, « la première base, c’est le comportement même de l’homme à dire non à la corruption et de pouvoir avancer ». 

Le bâtonnier burkinabè, Me Paulin Salambéré a salué l’engagement du président du Faso aux côtés des acteurs de la justice. « Votre présence à cette cérémonie est la marque de l’intérêt que vous portez à la justice et à ceux qui sont chargés de la faire vivre au quotidien », a soutenu Me Salambéré.

Il a invité tous les acteurs de la justice à « l’impérieux devoir de travailler en synergie pour une justice débarrassée de la corruption ».

Pour le président de la Conférence des Avocats de l’Uemoa, le bâtonnier du Togo, Me Sédjro Koffi Dogbéavou, il est temps pour les avocats de l’espace communautaire d’écouter leur conscience et de faire preuve de discernement. Il a également salué la présence et le soutien du président du Faso, comme « une marque d’estime profonde à leur corporation ».

Outre les échanges sur le thème, ce 2e congrès des Avocats connaitra également le renouvellement des instances de l’Organisation.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir